Ouvrages de référence

Un CD-Rom réalisé par Jacques Picard a été mis en ligne sur internet

Vous pouvez le consulter en cliquant  ici .

Le Littré de la Grand'Côte

L'ouvrage le plus utilisé et régulièrement réédité est : Le Littré de la Grand'Côte  par Nizier du Puitspelu qui est le pseudonyme de Clair Tisseur, écrivain, architecte et créateur de l'Académie du Gourguillon
Ce dictionnaire est une véritable encyclopédie truffée d'anecdotes gaillardes et débridées, inspirées du pur et vivace esprit lyonnais.
Vous y trouverez, comme le disait Gérome Coquard, secrétaire perpétuel de l'Académie :  
" la savoureuse moelle de la saine doctrine, en conformité des canons, traditions, us et coutumes de l'antique cité lyonnaise ".

Le Littré du Gourguillon par Chaon Grattepierre

On ne présente plus Chaon Grattepierre Grand Chanceyer de l'Alme et Inclite Académie du Gourguillon et des Pierres Plantées.
Il nous présente cet ouvrage sous la forme inverse du Littré de la Grand'Côte c'est à dire du Français au Lyonnais pour favoriser l'écriture et le discours de notre parler lyonnais.
L'auteur s'appuie sur la littérature lyonnaise pour étayer son propos. Nous y retrouvons la quintessence de l'esprit de Lyon et cet ouvrage est illustré de nombreuses vignettes permettant à la fois de mieux comprendre les textes des auteurs lyonnais et de se délecter de reproductions fortes d'un "humour lyonnais" toujours vif.
Vous l'aurez compris, il n'est pas en opposition avec le littré de la Grand'Côte, mais bien complémentaire à celui-ci pour tous ceux et celles qui souhaitent se référer aux textes en "lyonnaiserie" ou progresser dans notre parler régional qui ne doit pas tomber dans l'oubli. 

Le Glossaire des gones de Lyon

Le Glossaire des gones de Lyon : d'après M. Toulemonde et les meilleurs auteurs du Gourguillon et de la Grand' Côte par Auguste Vachet;
Il est paru en 1907 et reste sans conteste sur le plan de la linguistique, l'ouvrage de référence consultable à la bibliothèque Municipale.

Comme il l'écrit dans sa préface : " Il ne s'agit pas ici du ou des patois lyonnais, mais du parler des habitants de Lyon, et ce parler n'est pas un patois. 

Ce langage lyonnais est celui des habitants de la ville, et surtout celui des ouvriers en soie, canequiés, canuts, taffztaquiersq, jacquardiers, satinaires, plieurs ou plieuses, tissseurs, tordeurs ou tordeuses, dévideuses, battendiers etc; qui formaient autrefois la majeure partie du peuple travailleur de notre ville. Ce langage est en grande partie tiré de notre génie industriel. Il n'est pas étonnant qu'il est débordé sur les autres classes de la société, qui cependant ne lui faisaient que de rares emprunts.

N'allez pas croire non plus que le parler lyonnais soit une sorte d'argot en usage dans les bas-fonds du peuple. Je veux bien que certains mots soient un peu gaillards ou frisent la trivialité, que certains autres aient émigrés de chez nous pour se mêler au langage populaire d'autres localités, mais même ces mots là ont une allure honnête et bon enfant qui indique le franc terroir où ils ont germé.

Ah ! qu'en termes galants ces choses-là sont mises ! aurait de nouveau dit Philinte (le Misanthrope). Ce texte montre bien l'amour de l'auteur pour notre parler lyonnais et ceux qui possèdent cet ouvrage détiennent un vrai trésor.

Vous avez également : Le Parler Lyonnais, lexique établi par Anne-Marie Vurpas avec une excellente introduction de Jean-Baptiste Martin sur notre langue régionale.

Ils ont ensuite tous deux réalisé :

Le Lyonnais de poche , collection ASSIMIL évasion, qui comprend deux parties : " Le francoprovençal de la région lyonnaise " et " Le parler lyonnais et la langue de Guignol "

Nous ne terminerons pas cette liste non exhaustive, sans mentionner trois ouvrages originaux qui reflètent bien notre esprit lyonnais ; ils sont l'oeuvre de trois de nos meilleurs humoristes

 Dico illustré des Gones par Félix Benoit, humoriste, gastrononome, écrivain et recteur de l'Ordre du Clou. L'ouvrage contient entre autre un hommage à quelques figures marquantes de la gonocratie ayant eu de l'ème pour notre franc parler.

Le Petit Gone illustré de Pierre Perrin assorti de dessins de Michel Becker où chaque mot est illustré par des textes savoureux.

Parlez lyonnais en dix leçons ou comment suivre une conversation.

 

Minuscule et amusant ouvrage qui tient dans la poche et qui est destiné " à l'usage des étrangers qui sont pas d'ici ". Il est rédigé par Pierre Grison, protonotaire de l'Ordre du Mérite de Gnafron et secrétaire perpétuel de l'Académie du Tablier de Sapeur.